épisode 6 : retour à l’école. On va à la fac

monsters_university-1280x800

 

A celui qui me lit….

Monter sa boite, proposer une idée, trouver du travail….c’est mort. Donc le visa de travail est définitivement perdu. Mais alors si vous croyez que ça va me faire baisser les bras et me faire rester en France, c’est que vous me connaissez pas encore. Il en faut bien plus que ça ! Et encore ! Non. Rien ne m’empêchera d’y arriver.  Je vais arriver à entrer sur le sol américain autrement qu’avec un visa de touriste. tout le monde le sait : le visa de touriste est incompatible avec la recherche de travail. Si vous cherchez un travail avec un visa touriste, vous allez très très mal vous faire voir. C’est la pire chose à faire.

Et puis tous les autres plans n’ont pas été essayé (à savoir que le dernier plan c’est pirater le service de l’immigration et faire notre green card, et l’avant dernier : me faire adopter par Angelina Jolie.).

Reste un autre plan pour mettre un pied sur le sol américain. C’est le plan de la dernière chance, on en a pas d’autre après. Et faut se bouger, parce qu’à ce moment de notre histoire, on est en Juillet, nous avons donc 6 mois pour partir. 6 mois pour arriver à faire ce qu’on a pas fait en 1an et demi. mais on a un plan. Ah c’est sûr qu’a 30 ans ça va me faire tout drôle, à c’est sûr que je vais vraiment renter par la petit porte, au plus bas de l’échelle….Mais après tout, j’ai pas le choix, ça fait un an et demi que je me suis lancé à fond dans ce projet, 20 ans que j’en rêve, je ne lâcherai pas…. à 32 ans révolu, et prêt à tout…et ben je vais retourner à l’école.

 

Pourquoi le choix d’aller à la fac ?

Parce que aller à la fac me ferait obtenir un Visa etudiant. Certes, je n’aurais pas le droit de travailler, sauf la 2ème année. Mais Sandrine quand à elle serait autoriser à chercher du travail. Contrairement au visa de touriste qui exclu même la recherche, le visa de femme d’étudiant lui, permet de chercher du travail , et qui sait, d’être embaucher. Ce qui veut dire que ça nous laisserait 2 ans pour tenter de nous installer definitivement là bas… 2 ans sûr là bas, apprendre des choses et avoir un diplome américain…. ben ça se tente. De toute manière, l’ensemble de nos plans ayant échoués…on a pas trop le choix.

 

Pour aller à la fac aux Etats-Unis il vous faut :

  • de l’argent
  • de l’argent
  • de l’argent
  • de l’argent
  • de l’argent
  • de l’argent

Et….ah ben non,  c’est tout en fait ! Parce que les Universités sont pas très regardantes. a partir du moment où vous payez, que vous avez pas été viré de votre ancien bahut pour avoir brulé un prof ou volé le CDI (ou l’inverse), les universités vous tendent les bras, à vous et votre argent. Ayant un bac+2, un DEUG (pour les jeunes qui lisent ce blog, le DEUG c’est le seul truc qu’on a eu mieux que vous, parce que ça nous permettait de faire que 2 ans de fac pour avoir un diplome), j’ai un niveau « undergraduate », le Graduate étant un bac+4.

Bon, d’accord, je vous le cache pas, c’était la dernière option pour plusieurs raisons. D’abord, à 32 ans j’ai pas trop envie de retourner à la fac. Tout plaquer, tout recommencer, bla bla, on efface tout : d’accord. Mais me retrouver avec des mickeys de 18 ans qui vont me regarder comme si j’en avait 70 et qui vont avoir de plus grandes facilités d’apprentissage que moi (leurs langue, et habitués aux etudes, moi la dernière chose que j’ai appris c’était y’a 2 ans et c’était comment faire la manip’ pour faire le special combo à « Soulcalibur 4 » et encore j’ai constamment le livret devant les yeux). Non franchement je le sens pas. Mais y’a pas le choix alors on va regarder les facs.

Direction le merveilleux site de malade Find the best : www.findthebest.com

Alors là c’est genial, parce que vous pouvez tout classer par :

  • niveau d’étude (undergraduate)
  • etude recherché (2 ans maximum et en theatre, formation de comédien)
  • Prix (On va tabler sur 7 000 dollars par an)
  • taux d’étudiants étrangers dans l’école ( le maximum)

Et c’est parti pour la recherche.

Vraiment pas facile à chercher parce que sur les sites des facs, la case « étudiants étrangers » est vraiment planqué dans un lien d’un lien d’un lien qui est limite dans l’onglet « cafeteria ». Malgré tout, nous avons trouvé une dizaine de facs où je pouvais apprendre à faire du théâtre…enfin ré-aprendre….enfin continuer d’apprendre….enfin aller en cours faire un truc que j’aime un minimum pendant que Sandrine cherchera de son côté un travail et un sponsor. Une dizaine de facs dont les cours peuvent commencer en Janvier (oui, là bas c’est pas des années, c’est des semestres, donc on peut commencer la fac en Septembre en Janvier ou en Juin).

Mon coup de coeur ? Le Conservatoire d’art dramatique de Washington qui est pile dans mes prix…. mais après plusieurs contacts avec eux, ils me disent qu’ils ne fournissent pas de visa d’étudiant. Et ils me disent poliment que je dois me demmerder pour trouver un autre visa et ensuite il m’accepteront….à condition que je fasse l’aller retour pour passer un entretient.

Donc c’est mort.

Bon par contre, le problème des facs…y’a un petit infime detail…. C’est qu’en fait, comme on a pas le droit de travailler (officiellement parce que tous les étudiants font du travail au black) on doit aussi avoir sur notre compte en banque de quoi vivre pendant 2 ans. Conseil de ma prof d’anglais : « tous les étrangers font ça, vous vous faites prêter de l’argent jusqu’a avoir un courrier de la banque, et ensuite vous rendez l’argent à vos copains. tout le monde fait ça pour les visas« . O.K, donc on va devoir emprunter. C’est faisable, mais c’est une chose à prévoir.

Bon….on regarde sur l’ensemble des facs, tous les documents qu’il faut avoir :

  • dossier rempli/ OK
  • transcript (traduction des diplomes) (on a trouvé une boite française qui prend 80 euros pour le faire) /OK
  • argent sur le compte ( c’est possible et jouable) /OK
  • le TOEFL …..

Quoi ? Il faut le TOEFL ?

toefl

 

Le TOEFL pour les nuls.

Le TOEFL est un test qui prouve que vous avez le niveau necessaire pour suivre des cours aux Etats-unis. Il évalue votre capacité à parler anglais (on n’arrive pas sur le sol américain sans parler anglais, pas possible) et va prouver à toutes les facultés que vous allez pas être totalement paumés quand vous allez arriver en cours ou parler à des etudiants. Prix du test pour le passer : 250 euros.

Avant le TOEFL etait un test super simple. Pour l’avoir il fallait un niveau bac. Mais ils (le service des fac americaines) se sont rendus compte que beaucoup trop arrivaient avec un niveau d’anglais proche de celui de ma maman (désolé maman)…et depuis 5 ans….ils l’ont renforcés et rendu plus dur.

Voilà le contenue de l’épreuve qui dure 4 heures. a savoir que le resultat est sur 120 points : 30 points par epreuve

  1. The reading comprehension. 

1 texte et 15 questions sur le textes. vous devez lire et répondre en 20 minutes. Puis vous avez 2 textes, 30 questions sur les 2 textes , et vous avez 40 minutes pour y répondre. à vous de gérer votre temps. Les textes sont des thèmes de cours de fac : les grenouilles d’Afrique du sud, la seconde guerre mondiale, l’entreprise Ben and Jerry’s, la voiture électrique, le déplacement des dinosaures…. Avec des questions sur la compréhension du texte et de beaux petits pièges.

    2. The audio comprehension.

8 extraits audios. ces 8 extraits sont soit des conversations entre etudiants, soit des conversations entre des etudiants et des profs, soit des cours données par des profs (et des cours de n’importe quoi : eco histoire, biologique etc..) durant l’extrait vous pouvez prendre des notes. Ensuite, chaque extrait à 8 questions. Bonne chance.

3. The oral expression.

là, ça se corse. Il va falloir parler dans un micro. D’abord, on vous donne un thème. ça peut aller de « quel est votre film préféré et pourquoi? » à « quel personne admirez vous le plus ? ». Vous avez 15 secondes pour préparer votre brouillon et ensuite vous devez parler pendant 45 secondes. Un 2ème thème, cette fois c’est un choix : « mer ou montagne ?  » « Reviser seul ou en groupe » ? et pareil : 15 secondes pour faire son brouillon et 45 secondes à parler. Et ensuite, parce que vous en avez pas assez, il y a 4 fois la même petite épreuve : 1 petit texte (45sec pour le lire et prendre des notes) et une conversation audio sur le même sujet du texte. 30 secondes pour faire son brouillon et ensuite il faut parler pendant 1 minute. La difficulté : le temps de préparation ne sert à rien et vous devez improviser et parler à une machine…pendant que tout le monde autour de vous parle en même temps et de la même chose ! Improvisation, concentration, reflexion…. c’est l’épreuve la plus dure du TOEFL.

Ensuite pause de 10 minutes

  4.Writing expression

On vous donne un texte et un extrait audio en lien avec ce texte. il va falloir resumer les idées des 2 extraits en écrivant au moins 200 mots….SUR UN CLAVIER AMERICAIN (QWERTY).  20minutes pour faire ça. Et ensuite, on vous donne un sujet libre (à quel âge peut on vraiment être un bon parent ? que pensez vous de Facebook ? etc..) et vous devez écrire sur le sujet en minimum 350 mots en 30 minutes.

 

Et c’est fini.

 

Mais vous avez pas oublié que depuis le debut, j’ai pas vraiment de chance pour ce projet. Les inscriptions pour les facs qui m’intéressent doivent être envoyés avant mi octobre. Et le seul test du TOEFL qui me permet d’avoir les resultats  à temps…est dans 10 jours à Grenoble. 10 jours ? P…. de M…. (pour ceux qui me connaissent pas,  je voulais écrire Putain de merde, qui est mon jurons préféré, mais je l’ai pas écrit pour être poli)

 

51mEgepCtFL._SX388_BO1,204,203,200_ Ce livre que vous voyez là, à gauche. Ben je l’ai appris par coeur. Pendant 10 jours à raison de 8h par jours j’ai fais l’ensemble des tests, des ecoutes audios, ma meilleure amie m’a même fais faire des dictée en anglais sur le clavier Qwerty pour pouvoir m’habituer à écrire dessus (si vous cherchez un clavier Qwerty, sachez qu’a Lyon en tout cas y’a que LDLC qui en vend. je le sais, j’ai fais tous les magasins.). 10 jours durant lesquels j’ai pensé, rêvé et vomis du TOEFL. à la fin, je connaissais mieux le bouquin que son auteur.

 

Et le jour J , je passe Le TOEFL….dans des conditions désastreuses.

Plus de place sur Lyon, je me rabat donc sur Grenoble. le test est à 10h à la fac de Grenoble. Pour prendre de l’avance, Sandrine les enfants et moi partons à 8h15….Sauf qu’il y a eu 2 accidents sur la route. à 10h, nous étions encore à l’entrée de Grenoble, loin de la fac. Tout bouché, les voitures n’avancent plus. Je commence à bouillonner, à exploser. Sandrine appelle la fac qui leur dit « votre mari à 30 minutes, sinon on le refuse. ». Bon ben au moins c’est clair ! Là, je me suis transformé en pire chauffeur de l’histoire, j’ai grillé des feux, pris des voies de bus…J’arrive à 10h25 à la fac sauf qu’aucun etudiant n’est capable de m’indiquer ou se passe le test. J’arrive à la salle à….10h34.  la prof arrive, me voit dégouliner de sueur…et ne me fais pas rentrer. elle doit contacter l’organisation du TOEFL qui doit valider mon retard.

Finalement je vais réussir à rentrer et faire mon test. Je suis trempé, stressé, fatigué, pas dedans…. je vais passer le pire examen de ma vie à sentir que je me noie, que je fais de la merde, que je ne comprends rien.  Je finis le test, rentre dans la voiture, et dis à Sandrine « je veux trouver un trou, me foutre dedans, et qu’on le rebouche. j’ai loupé mon TOEFL. et vu les conditions, c’était pas étonnant. j’étais pas dedans. et ces 10 jours de prépas intense n’auront servis à rien. »

7 jours plus tard, je reçois le mail. on resultat est arrivé. Je veux pas y aller. J’ai pas passé une bonne journée, une bâche va me détruire. C’est Sandrine qui se connecte. Elle va voir. Elle me dit « si tu l’avais passé dans de bonnes conditions, tu voulais avoir combien ? »  Je lui réponds que je visais 90/120 (l’equivalent de 15/20) sachant que je suis viandé, je m’attends à 40 . Elle me dit » ben c’est loupé…tu as eu 89/120  »

Malgré tout, j’arrive quand même à faire 89/120 ! Là, je suis fière de moi.

 

Et pourtant….

Et pourtant ce TOEFL ne va pas me servir en fait.

Parce que parallèlement à ça, à la recherche de fac, nous avons tenté une dernière solution pour partir….et que celle là a fonctionné.

 

Mais pour cela, il va falloir suivre le prochain épisode.

 

 

Mais j’ai quand même eu 89/120 ! Trop la classe !

 

A celui qui m’a lu.

 

 

Rémy.S

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :