épisode 4 : soumettre une idée (brillante) à une société americaine

A celui qui me lit….

Les américains aiment la nouveauté? ça tombe bien : créer c’est ma spécialité.

 

Pendant 5 ans j’ai participé au Festival d’Avignon. J’y ai emmené 2 spectacles sur 5 ans. Un jour, une personne anglaise s’est fait traduire la pièce. Son petit ami lui traduisait dans l’oreille. Sur scène, nous vivons un cauchemar, ayant une personne qui traduit en chuchotant tout ce que l’on dit.Jamais jouer ne m’a demandé autant de concentration.

Je sors de cette représentation (c’était en 2009) avec l’envie de rendre le théâtre accessible à tous et dans toutes les langues. une sorte d’appareil qui permettrait la traduction du texte pour les étrangers…ou dans sa langue originale pour les sourds et les malentendants. J(ai toujours voulu un théâtre accessible. Il ne l’est pas assez.

5 ans à cogiter à travailler l’idée à chercher le concept idéal….et voilà. Subtile-Phone est né. (comme pour le salon de Sandrine, l’invention st déposé donc si vous essayez de le piquer vous allez être mal parce que j’ai déposé la marque l’invention et le concept) (je vous aurai prévenue)

Subtile-phone est une application pour telephone. Une compagnie de théâtre nous envoie son texte (oui, on va se projeter et imaginer qu’une société produise mon invention). Nous le traduisons et nous lui envoyons le logiciel ainsi qu’un boitier a brancher à un ordinateur. Ce boitier diffusera les dialogues sur le téléphone portable des gens dans le public sans passe rpar le Wi-fi pour pas gêner au niveau de la technique.

Le spectateur arrive, flash le code du spectacle, regarde de la pub (faut bien manger)….et là, il a accès aux sous titres. comme c’est son téléphone, il peut placer les sous titres où il veut sans gêner personne et dans son champs de vision, comme au cinéma.

 

Eh ! vous savez quoi ? le plus simple c’est de regarder la démonstration que j’ai tourné

 

 

Voilà Subtile-phone. 

 

Cette invention, si elle est accepté par une société américaine, peut justifier mon embauche, donc on part et je développe mon concept là bas. mon plan à ce moment précis :

  • chercher tous les grands groupes désireux d’innover
  • chercher les boites plus petites
  • chercher les sociétés liées au spectacle vivant aux Etats-unis
  • en trouver une
  • passer un entretient
  • être pris
  • partir
  • vivre dans la silicon valley
  • et démissionner quand j’aurai assez d’argent pour créer ma série télé et le Salon de Sandrine

 

Sur le papier, c’était un super plan. Alors j’ai passé 2 mois à créer une base de donner des grands groupes : Amazon, Apple, Microsoft, Sony, Yahoo, Google, Amazon….Et toutes les boites d’applications de smartphone. ça m’a donné environ 300 adresses.

 

Et là….j’ai déchanté.

Trouver comment soumettre une idée à un grand groupe, c’est trouver la page la plus inaccessible de leur site Internet. C’est super dur.Y’a pas de lien direct, il faut aller sur une page d’aide qui emmène sur une autre page etc…pour ensuite tomber sur une page « submit an idea »…Oui ! Enfin ! Parce que ce petit manège c’est quand même 20 minutes en moyenne par site Internet ! Mais pourquoi ? c’est vrai ça ? pourquoi ils cachent cette page ?

Sur chaque site (je les ai pas tous fait, j’ai fais les 70 premiers), si vous voulez soumettre une idée à un grand groupe, vous trouverez sur un superbe paragraphe. C’est toujours le même et vous pouvez sentir dans chaque lettre de ce texte la sueur des 25 avocats de chez « Machin associates and son » qui l’ont rédigé.  voici le texte que vous trouverez par exemple sur la page de « Apple » (j’ai mis en gras la phrase la plus hallucinante, amis bilingue, vous allez vous régaler)

 

______________________________

Apple or any of its employees do not accept or consider unsolicited ideas, including ideas for new advertising campaigns, new promotions, new or improved products or technologies, product enhancements, processes, materials, marketing plans or new product names. Please do not submit any unsolicited ideas, original creative artwork, suggestions or other works (“submissions”) in any form to Apple or any of its employees. The sole purpose of this policy is to avoid potential misunderstandings or disputes when Apple’s products or marketing strategies might seem similar to ideas submitted to Apple. If, despite our request that you not send us your ideas, you still submit them, then regardless of what your letter says, the following terms shall apply to your submissions.

TERMS OF IDEA SUBMISSION

You agree that: (1) your submissions and their contents will automatically become the property of Apple, without any compensation to you; (2) Apple may use or redistribute the submissions and their contents for any purpose and in any way; (3) there is no obligation for Apple to review the submission; and (4) there is no obligation to keep any submissions confidential.

PRODUCT FEEDBACK

Apple does, however, welcome your feedback regarding many areas of Apple’s existing business. If you want to send us your feedback, and we hope you do, we simply request that you send it to us using the form found at www.apple.com/contact, or you can choose from the many other listed areas for your feedback. Please provide only specific feedback on Apple’s existing products or marketing strategies; do not include any ideas that Apple’s policy will not permit it to accept or consider. It’s just one more way that Apple can learn how to best satisfy your needs.

Feedback and Information

Any feedback you provide at this site shall be deemed to be non-confidential. Apple shall be free to use such information on an unrestricted basis.

_____________

 

Sur la page de Google :

By submitting a proposal, idea or feature request on this page, you give Google the right to use it freely without compensation. You agree that Google has no obligation to use any idea or feature request you submit or post in any Google product, service or web site. You agree you will not submit any material that is copyrighted or subject to third party proprietary rights or that violates any third party rights.

If you have a question or need help with a product, please visit our Help Centers.

Please categorize your proposal by selecting an option below.

———————

 

Et en Français ça donne quoi ? ça donne que :

si vous soumettez votre idée à ces grands groupes, votre idée devient automatiquement la propriété de ces gens. vous ne pouvez plus prétendre être son propriétaire et d’ailleurs, vous avez formellement interdiction de proposer une idée qui est sous copyright.  L’entreprise peut choisir de faire appel à vous ou alors vous pouvez l’avoir bien profond car ils feront ça en interne et vous découvrirez un jour que votre idée vos de l’or et vous ne toucherez que dalle.  Vous ne pourrez pas vous plaindre : on vous a prevenu. Si vous voulez soumettre une idée, il faut travailler chez nous, même comme balayeur on s’en tamponne le derrière, parce que là, la loi vous protège. Ce qu’on a peur ? C’est que vous nous soumettez votre idée, qu’au même moment, on ai la même (quoi ça arrive ? on est un grand groupe on a des bonnes idées, la « apple watch » et « google + », c’est nous bordel ) et ben que vous nous fassiez un procès et que l’on soit contraint et forcé par un juge qu’on aura pa pu acheter vous payer 15 millions de dollars soit à peut prêt ce que notre groupe gagne par jour.

 

 

Voilà. Soumettre son idée à une entreprise américaine….c’est pas possible. ou alors faut être sur place, demander un rdv, convaincre le gars. mais par le web, c’est impossible. il existe des forums entiers de mecs qui proposent des idées à ces groupes, et qui se plaignent de cette politique de « unsolicited submission ». Toujours est il que, après plusieurs mois de recherches, la création d’un dossier d’une présentation etc… Je découvre que mon projet sera super pour démarcher les entreprises sur place….Mais ne sera pas un moyen de partir.

 

C’est con, je l’aime bien mon idée. Mais il faut que je trouve un autre moyen de partir.

 

A celui qui m’a lu…..

 

 

 

Rémy.S

 

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :