ça avance… Mais y’a un « Mais ».

IMG_20160618_181003

 

A celui qui me lit…

L’élément perturbateur. Tu connais ? Bon, petite leçon scénaristique. Quand on écrit un scénario, une histoire, il y a toujours la situation A, dite « situation initiale », l’élément perturbateur le fameux « mais », « quand soudain »  » tout d’un coup »…. Et la situation B aussi appelé « situation finale » qui est censé avoir résolu le problème tout en améliorant la situation initiale.

Une histoire c’est A, qui à cause de problèmes, devient un B un peu mieux.  C’est la base d’un scenario et d’une bonne histoire. sans élément perturbateur, c’est une vie simple, sans problème donc sans combat…et le spectateur s’emmerde.

J’ai mis longtemps à t’écrire ce mail car je pensais que j’allais t’emmener une situation B… Alors que je vais t’emmener un « élément perturbateur »  (et là ce que je fais, ça s’appelle du suspens, parce que maintenant tu veux savoir) (oui, je suis scénariste ! chacun son metier ! )

On s’est laissé j’avais enfin trouvé un stage pour remplacer celui de papy en Octobre. c’était la fameuse bonne nouvelle, celle que tu as d’ailleurs commenté en me félicitant. Ben j’ai rencontré le gars. Début Juin, j’ai eu un rendez vous dans son bureau à Roselles New Jersey, 35 minutes de bus (dont 20 de Lincoln Tunnel) (juste, le Lincoln Tunnel, si tu connais pas, c’est le tunnel qui a tout heure fait passer « Fourvière heure de pointe » pour le tunnel de Maubeuge). Un entretient extraordinaire ! il connait mon site Internet par coeur et veut que je crée un département théâtre pour aider des ados en décrochage scolaire (ça me rappelle vaguement un film que j’ai fais en Crête pour des ados extra dan l’Ain). Je tente le tout pour le tout : « heu…et au lieu de me prendre en stage…tu veux pas être mon sponsor ? » et là il répond « oui, bien sûr. »

Mon coeur s’arrête de battre. Un sponsor ? donc Visa O artiste ? Donc 3 ans renouvelables sur le sol Americain et une reconnaissance en tant qu’artiste ? 3 mois de boulots et enfin, je trouve LA personne qui veut bien me sponsoriser.

Depuis le 10 Juin, un poids s’est envolé car ça y est, un problème en moins. Tout ce qu’on a à faire maintenant c’est contacter des avocats , trouver le bon…Par contre Sandrine doit impérativement trouver du boulot. Parce que on peut rester avec ce Visa….Mais sans argent, c’est pas possible.

Depuis 3 mois maintenant, Sandrine tente de travailler pour une boite de recrutement. Premier entretient bien passé, 2ème…et puis ça traine. La patronne prend son temps voyage beaucoup…. « rappelez moi la semaine prochaine » dans 2 semaines », « envoie moi un mail ». Pour arriver à « rappelle moi mi Juin ». La semaine dernière elle tente le tout pour le tout « je vais les contacter tous les jours jusqu’a ce qu’elle réponde » (bon, elle a finit en disant « cette pute ») (non, en fait c’est moi qui ai fini comme ça). et Vendredi dernier enfin une réponse…..Sandrine…. n’a pas le job ! des vrais pétasses ! 3 mois pour lui dire « on a finalement pas besoin d’une assistante mais d’une recruteuse…Mais l’entreprise qui bossera avec toi aura beaucoup de chance« . Je retrouve donc Sandrine en pleure dans un parc avec les enfants. Elle y croyait, on lui l’avait fait miroiter . On s’y attendait pas.

On part faire les courses. Quand sa va pas, je pense qu’il faut : dépenser de l’argent et bouffer de la merde. Nous on a pas beaucoup d’argent alors on a dépensé pour manger de la merde. On est à la caisse et Sandrine reçoit un appel.

Parce que la veille, voilà ce qui s’est passé. Alors que je passais une audition pour le pilote d’une série télé (si si j’te jure, super audition, très sympa, j’en reparle après) je vois une annonce « Urgent recherche animatrice pour donner cours de français ». Qui ne tente rien… je dis à Sandrine de postuler qui y répond  sans grande conviction.  Ben c’est lui, le gars, qui l’appelle, et qui veut la voir Samedi (y’a 4 jours) pour un entretient. On rentre à la maison et j’apprends que j’ai « un call back ». Un call back c’est quand tu réussis une audition et que le directeur veut te revoir. En fait, le texte, je le trouvais tellement nul qu’a l’audition j’ai pas réfléchi, j’en avais rien à foutre,  donc j’ai lâché prise, et ça a marché.

Samedi, Sandrine va a son entretient. Et….. Et elle est prise ! Elle va donner des cours de français à des jeunes anglais dans une école et….la super nouvelle : notre fils a le droit d’y aller gratuitement tout l’été ! Enfin il va se refaire des copains, retourner à l’école et sortir de cet appartement. (et c’est un beau cadeau de son employeur car le mois, par enfant, et pour 5 matinée par semaine, c’est 4000$).    Le « Mais » ? C’est qu’un mi-temps pour le moment donc financièrement ça va être vraiment tendue. Par contre, c’est un boulot, c’est entrer dans une boite, c’est de l’argent (pas beaucoup mais un petit peu) qui rentre. On passe le samedi et le dimanche comme des dingues : Sponsor, boulot, et call back.

MAIS.

et celui là, on l’a pas vu venir.

Lundi j’avais rendez vous avec une avocate. Une consultation gratuite. Elle regarde mon dossier, et oui, bonne nouvelle, je suis eligible au visa O. Yeah !!! Bonne nouvelle, j’ai un sponsor. elle me dit que le gars à Roselle ça marche pas, mais que Papy peut l’être et que ça lui coute rien. Yeah !!!!   et là elle me dit « et votre femme va faire quoi pendant ce temps ? » moi : ben elle va travailler ! .

Et là elle me dit que les époux de Visa O n’ont pas l’autorisation de travailler. « en fait, comme c’est un visa de talent extraordinaire, on part du principe que ce talent vous a rendu riche avant et continuera a vous rendre riche ici. donc votre épouse a pas besoin de voler le potentiel boulot d’un américain ».  Elle a continué à parlé mais j’ai pas écouté. J’ai passé 3 mois à trouver un sponsor, a enfin trouver comment être comédien ici. Mais si je le suis, ben on peut pas vivre. J’ai donc un choix qui est : être comédien et vivre sous les ponts avec mes 2 gosses…. Ou continuer à râmer.

Tout ce qui s’est passé l’après midi je m’en souviens pas. ce que je sais, c’est que j’ai été a mon « call back » et que ça c’est bien passé. J’ai rencontré une comédienne qui a un visa O. Elle vit de son metier ? Non. 99% ici n’en vivent pas. elle est prof de yoga babysitter serveuse au black. 99% des comédiens étrangers ici vivent du black car pas d’intermittence du spectacle, et pas le droit de travailler d’en d’autres domaines.Même en bossant au black, je pourrais pas faire vivre 4 personnes dans l’une des villes les plus chers du monde.

Lundi, cet élément perturbateur a mis une parenthèse a ma carrière de comédien. Tu crois aux signes ? Je crois pas au destin, mais je pense que le monde est quand même bien fait que des fois, la vie te fou sur un chemin quand tu te perds. Je suis  pas venue ici pour être comédien. Je suis venu ici pour être ecrivain, scenariste, pour vendre mon concept d’application mobile, et aussi pour être comédien. Cet élément perturbateur m’a simplement remis sur le chemin de l’écriture. Comédien ça a jamais été mon metier. C’était mon hobbie.

Je te dis ça maintenant mais Lundi soir je pleurais parce que j’y ai cru. Ce visa c’était tout pour moi, ça faisait 2 ans que je le préparais. Ben il est pas pour moi, et je remontrais profesionnelement sur scène quand j’aurai une green card. Donc vraiment pas tout de suite.  Je suis en train de le digérer.  Mais c’est pas le plus « perturbateur ».

Le plus perturbant dans cette nouvelle c’est que ça veut dire que le Visa de 3 ans c’est pas possible. Donc ça veut dire que je dois continuer avec papy jusqu’en aout 2017, qu’après Sandrine doit trouver un stage (les stages ici c’est 18 mois).  On passe de 3 ans, à 2 ans et 4 mois. 2 ans et 4 mois pour , soit avoir la green card, soit dans nos boulots respectifs (car quand Sandrine aura un stage je pourrais ENFIN travailler), réussir a tellement bien travailler qu’on signera un Visa de travail.

En 5 mois, j’ai réussi a trouvé un partenariat pour mon application mobile (tu recevras un mail dans quelques jours, je lance un Kickstarter pour nous aider à le financer), j’ai été 2 fois dans le NY Times, j’ai trouvé un sponsor (inutile mais quand même) passé 5 castings don 1 call back pour le pilote d’une série TV, J’ai rencontré Ben Stiller (voir photo en PS) et depuis vendredi je travaille avec William Electric Black, un auteur metteur en scène qui a eu 7 emmy awards car il était auteur pour « Sesame Street » (il m’adore, on se text tous les jours) et tous les clients de papy lui disent que je suis le meilleur stagiaire qu’il ai jamais eu. Quand a Sandrine, elle a passé plus de 15 entretiens , a obtenu l’autorisation de travail, et a enfin trouvé du job, le tout en s’occupant de 2 enfants qui sont extra de supporter autant de choses. Et tout en vivant dans une des villes les plus chers du monde avec un budget bouffe hebdomadaire de 100$ .  En 5 mois, on a fait tout ça. Ouai….Quand même !!!

Oui, j’ai peur. Le Visa O c’était la sécurité. Là, on a pas le choix : 2 ans et 4 mois pour trouver du boulot, sinon, c’est foutu. Oui, ce visa c’est un echec, oui ça veut dire que je vais encore devoir supporter papy et son stage de merde (bon, j’ai quand même rencontré Ben Stiller) pendant plus d’un an. Et oui, la perspective de ne pas encore avoir une reconnaissance, d’être un stagiaire pas payé pendant encore un an, et après d’avoir que 18 mois pour trouver LE boulot qui me fera rester…. je suis mort de trouille. Cet evenement perturbateur relance tout. Sandrine a un boulot, mais là, on doit prendre un autre chemin parce que celui là c’est pas le bon.

MAIS on reste debout. On va le réaliser ce putain de rêve !  Parce que…Si on fait en 2 ans et 4 mois ce qu’on a fait en 5 mois…. On y arrivera, ça ne fait aucun doute. Et si il y a un élément perturbateur…. ça veut dire aussi qu’il y a une amélioration de la situation et une belle fin. C’est ça une histoire non ?

 

A celui qui m’a lu.

 

 

P.S : et oui j’ai rencontré Ben Stiller. OK, je raconte. Papy me traine aux cérémonies des OFF Broadway Awards. J’avais pas, mais alors pas envie d’y aller. petit restau chic, 120 personnes…. Ce que je déteste. La cérémonie commence, je m’ennuie. et comble du comble, Papy au bout d’une heure me dit « ma fille a un soucis avec son boulot, je m’en vais . reste ». Le con ! Moi je me dis que je vais surtout attendre qu’il soit parti pour partir après. Et là, le award de la meilleure comédie est remise à une actrice blonde, qui est venue avec son mari : Ben Stiller !   il était à 3 tables de moi depuis le début. La cérémonie se termine, je me dit « Rémy, tu vas pas aller le faire chier, c’est pas le lieu pour faire ton fan de la Star’Ac ». D’un autre côté… »t’as souvent l’occasion de rencontre une de tes idoles ? » Je m’avance… je respire un grand coup… Et c’est lui qui a avancé dans ma direction. Par reflexe j’ai lancé un « Monsieur Stiller ?« …. et là je lui ai demandé une photo avec lui, il m’a demandé qui j’étais  et ce que je faisais là. Je lui ai raconté mon histoire, il a trouvé ça incroyable. Il m’a serré la main 2 fois et m’a souhaité bonne chance en me disant de ne surtout pas abandonner.  Un ange ! une grande classe ! J’ai rencontré Marc Levy il se l’ai grave pété, Julien Courbet à Avignon, ou Gustave Parking, Imbuvable ! mais Ben Stiller, Star International, un amour alors que c’était ni le lieu ni l’endroit.Pour lui, ça a été 5 minutes quelconques, mais pour moi ça donne un souvenir inoubliable, et une photo de dingues, qui est jusqu’à aujourd’hui, mon post Facebook le plus liké et le plu commenté, et que je vais me faire un plaisir de remettre ici car tu n’as pas forcément Facebook.

20160621_181136

Publicités
Catégories : Non classé

Navigation des articles

6 réflexions sur “ça avance… Mais y’a un « Mais ».

  1. Manon

    Ca suffit les rebondissements de fou là !!! Je commence à plus suivre avec tous ces visas et trucs ahah 🙂
    On se lance souvent dans de mauvaises voies, le principal c’est de ne pas s’en rendre compte trop tard et de rectifier le tir ! Je sais que tu vas y arriver, je crois en toi mon FBF ❤

    J'aime

    • Ben c’est ça le problème ! Les visas, même ici personne comprend ! Donc 20 personnes disent 20 trucs différents. Mais tu me connais et en effet, je rebondis pour trouver une solution. C’est pas aussi proche que je vais baisser les bras !!!!

      J'aime

  2. Joelle Souchon

    dans ma vie je n’aime pas regarder en arrière mais là je regarde tout ce que tu a fait en 5 mois et c’est extraordinaire c’est bluffant je vous envoie toute mon énergie qui j’espère vous mènera là où vous voulez arriver. Plein de bisous à vous 4

    Aimé par 1 personne

  3. Pauline

    On croit en vous ! Maintenant quand je regarde le générique d’une série à succès, je cherche toujours ton nom dans les scénaristes !
    Je suis trop fière de connaître un Stéphanois qui a réussi aux States, j’en parle à tout le monde !
    Bravo Rémi pour tout ce que tu accomplis, c’est vraiment formidable !

    Aimé par 1 personne

    • Merci Pauline. Je suis pas encore arrivé, mais en tout cas, je me bats. La reussite est proche. J’avance. Et j’espère vraiment qu’un jour tu verras mon nom en générique d’une série. Un grand merci pour tes encouragements. ça me va droit au coeur.

      J'aime

  4. S

    Tu es le plus beau, mon petit cœur.

    J'aime

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :