How I met my idol (comment j’ai rencontré mon idole)

CIMG3581

 

A celui qui me lit…

20 ans. J’ai passé 20 années à attendre le moment que je vais te raconter. Ce moment, il appartient qu’a moi, c’est hyper personnel…Mais je l’ai vécu ici, à New York. Depuis que je suis gosse, j’idolâtre une personne, c’est cette personne qui a changé ma vie et qui a fait que j’ai choisi d’être écrivain comédien et metteur en scène. De mes anciens copains de classe à mes copains, ma famille, tout le monde pourra te confirmer, que même si j’admire certains artistes, y’en a un qui sort du lot, le même depuis plus de 20 ans. Cette personne a inspiré le premier grand choix qu’on fait dans une vie « qu’est-ce que je veux faire plus tard ».  J’ai passé 20 ans à m’imaginer la rencontrer , à ce que je lui dirais à ce que je devrais dire….Et cette personne… Ben je l’ai rencontré aujourd’hui, à New York City, dans la librairie « Barnes& Noble » à Union Square.

Mais avant, on va faire un bon dans le temps.

Septembre 1994 J’ai 12 ans. C’est un dimanche à 19h00 et comme tous les dimanche à 19h00, on regarde la télé (ceux qui ont vécu à Solaure à St-etienne savent que y’a pas grand chose à faire là-bas à 19h00…. quoi que c’est pareil dans tout st-Etienne). Ce soir c’est différent, M6 lance un nouveau programme, un truc fantastique bizarre , une série de flic américaine de plus. Le panneau s’affiche « ces histoires sont inspirées de faits réel »… Et là, un générique, une musique unique, se terminant par la phrase « La vérité est ailleurs ». Je suis déjà hypnotisé. Je découvre la série « the X files », le duo Mulder et Scully…et le petit garçon qui écrit des histoires dans sa chambre depuis toujours, se rend compte de ce qu’il veut faire plus tard : « écrire et jouer dans une série télé… Un jour, créer the X files ». Je passe le reste de mon adolescence à mettre des posters de X files de partout, acheter les cassettes, les CD, les figurines, les cartes, a collectionner et répertorier le moindre article de presse précieusement gardé dans un classeur que je garde entre mes bras, pas dans mon sac, tout le temps avec moi. Je regarde chaque épisode en boucle, enregistre les dialogues au dictaphone pour les reciter je connais tous les épisodes par coeur : je suis fan. Mulder et Scully sont mes meilleurs amis, chaque semaine je prends de leur nouvelles devant la télé en espérant que je suis leur copain aussi et que, eux aussi, allument la télé pour suivre mes aventures. The X files…. Je sais ça doit te faire rire, mais on a chacun notre addiction, moi, c’est cette série (et Friends). Mulder et Scully, un duo fort, dans une série forte, et un jour j’irai la bas et j’écrirai aussi mon duo. Un jour, je les rencontrerai et je leur dirai…. J’en sais rien. Parce que je suis Rémy, je suis en France, et rencontrer Mulder ou Scully, ben c’est pas possible.

21ans et demi plus tard, me voilà acteur écrivain metteur en scène, à New York pour réaliser un rêve de gosse lancé à 12 ans à Solaure en regardant « the X files ». Dimanche dernier, comme presque tous les dimanche maintenant, je vais dans ma librairie préférée à union Square « Barnes & Noble » (tu dois y aller, c’est un bookstore de dingue). et je tombe sur ça :

20160410_103311

Mardi 12 Avril à 7:00, David Duchovny sera là, ici à New York, pour dédicacer son dernier livre.  question : combien de fois dans ta vie tu as l’occasion de rencontrer l’artiste qui a changé ta vie ? celui qui a été là tout le temps qui fait parti de ta personnalité ?

J’ai été dans un autre libraire pour acheter son 1er livre (le nouveau est trop cher) et j’ai attendu aujourd’hui en ne pensant qu’a ce moment.

Aujourd’hui, encore une journée de merde à travailler avec papy. On travaille, ensuite on part sur la 40th pour assister à une réunion pourrie, qui se termine à 4:30. Ma journée est finie. Je fonce chez « Ben and Jerrys »  qui aujourd’hui distribuent des glaces gratuites. Une fois dans la file d’attente qui n’avance pas, j’ai le choix :rester et avoir une glace gratuite…ou partir et être en avance pour rencontrer mon idole. Combien de fois dans ta vie tu as l’occasion de rencontrer la star que limite tu considères comme ton meilleur ami car tu connais sa vie par coeur ? Ben oui, j’ai donc quitté la file et j’arrive chez Barnes& Nobles, 4ème étage, j’arrive devant la salle de conférence et …. « je peux voir votre livre et votre ticket de caisse ?  » je réponds que j’ai pas acheté le nouveau. « ah désolé, reservé à ceux qui ont acheté le nouveau livre et ici. » Combien de fois dans ta vie tu à l’occasion de rencontrer ton héros d’enfance ? Aucune, alors forcément je redescend au 1er étage et j’achète le livre.

5:30, et je suis dans le carré assis, au 4ème rang. C’est donc sur, je vais donc le rencontrer, il va signer mes livres, je vais surement pouvoir lui parler… les photos avec lui sont interdites, trop de monde. Bon…je pourrais lui parler, mais pour lui dire quoi : « heu Je t’aime ? »…et si je me retrouve à bafouiller comme un ado de 12 ans qui rencontre Beyoncé ! 20 ans a attendre ce moment, et je me met a réfléchir sur ce que je vais lui dire…. Il est 7:00, je décide de faire comme d’hab : j’arrête, et je fonce.

Et il est arrivé. Sous un tonnerre d’applaudissement, on était 400 privilégiés à assister à l’interview exclusive de David Duchovny, pour la sortie de son dernier livre : « Bucky F*cking dent ». Pendant 1h, il a parlé de sa vie, de son livre, de X files, de sa femme Tea Leonie, il a pris le temps de lire un extrait de son livre.

J’ai vu exactement ce que je pensais, je m’étais pas trompé : un mec simple, sympa pas prise de tête, un peu sarcastique, mais drôle et putain de cool. Il a blagué (y’avait sa mère au premier rang), il s’arrêtait toutes les 2 secondes dans la lecture pour deconner avec nous. J’avais peur d’être déçu. Mais non ! Un acteur donne tellement de lui à un personnage… J’avais 50% de Mulder, 25% de Hank Moody (Californication) et j’avais surtout un être humain qui se la pète pas qui est normal ! (Marc Lévy rencontré il y a un mois dans une librairie française pour une conférence, était bien plus péteux).

L’interview se termine, il se met derrière un bureau, et là, ligne par ligne, nous sommes appelés pour nous mettre debout en rang et dédicacer nos livres (oui c’est super bien organisé, c’est pas la fête du livre ou la Fnac). On nous donne un post-it avec notre prénom a coller sur le bouquin pour être sur qu’il ne fasse pas de fautes dans nos prenoms. Certains essaient de prendre des photos, et il  (David) dit gentiment qu’on est 400 et qu’il ne peut pas aujourd’hui a cause du temps et qu’il s’excuse. Chaque personne devant lui, je le vois echanger une phrase, signer, et enchainer.

Ma colone est appelée, je suis debout à droite de la salle et j’avance tout doucement. Je vais avoir que quelques secondes pour lui parler et pour essayer d’avoir un mot en plus que sa signature sur mon livre….Et là je me reconnais pas: je tremble, j’ai les larmes aux yeux de bonheur de réaliser un rêve de gosse, je sais pas ce que je vais lui dire ce que je vais faire je…

C’est mon tour.

David Duchovny (il regarde le post-it)  – « Salut Rémy comment sa va ? »

Moi : « Bien je te remercie. »   On se sert la main. (putain, Fox William Mulder m’a serré la main) (et oui, tu viens de comprendre enfin pourquoi j’avais appelé mon fils William, mais là c’est pas le sujet)

Si demain tu te retrouve devant ton heros d’enfance, ton idole ? tu lui dirait quoi ? Ben moi, je lui ai dit ça :

«  Je voulais juste te dire que tu es la raison pour laquelle je suis devenue acteur et écrivain. tu es pourquoi j’ai fais tout ce que j’ai fais dans ma vie et pourquoi j’ai tout quitté en France pour venir continuer ma carrière ici ».

Il me regarde, semble extrêmement touché. il me glisse un « merci. je sais pas quoi dire… »

et je continue « alors je sais que pour toi c’est pas important de me rencontrer mais je voulais juste te dire que je suis , là, en train de vivre un des moments les plus importants de ma vie. »

Il me sourit, me serre la main longuement, et me dit « bonne chance. je te souhaite Bonne chance Remy. »

Il  a lâché ma main, et je suis parti. Ce moment je l’ai pas en photo, mais j’en ai pas besoin. Je peux te dire l’ensemble des détails, je peux même te dire le nom de la femme qui était derrière moi et qui se faisait dédicacer son livre après moi (Margherite). Je l’ai rencontré. Je l’ai rencontré, celui qui fait que je suis là, mon héros, mon ami imaginaire… je l’ai rencontré. je fais quelques pas, et j’ouvre mes 2 livres…

Sur le premier, il a juste signé.

 

On a tous eu notre nom et une signature. sauf que moi, sur mon 2ème livre…

Il m’a souhaité bonne chance.

A 12 ans, j’ai décidé que mes rêves ne seraient pas des rêves, mais seraient mon futur. 22 ans plus tard me voilà à New York, à rencontrer mon idole et à me battre pour écrire et réaliser ma série télé. Et la journée d’aujourd’hui me montre que réaliser un rêve, c’est possible. J’en ai réalisé un. au suivant !

 

A celui qui m’a lu.

 

Rémy.S

 

P.S : et pour tous les fans d’X files, à la question « va-t-il y avoir une saison 11 de X files », il a répondu « probablement, on en a envie, on est en train d’essayer de caler les agendas ».

Publicités
Catégories : Non classé

Navigation des articles

4 réflexions sur “How I met my idol (comment j’ai rencontré mon idole)

  1. HELENE GEAY

    Tu mérites que tes rêves se réalisent. Bonne chance pour les prochains. Bises de toute la famille.

    J'aime

  2. et voila l’un des moments magique que tu vas vivre, ce pourquoi tu as tout quittés, voila le coup de fouet dont tu as besoin pour te battre encore et toujours pour vivre ton rêve votre rêve.. voila l’énergie renouvelé vers de nouvelle aventure…

    PS: je suis jalouse à en crever lol

    J'aime

  3. Manon

    Cette chance !!! ♡
    Je suis trop contente pour toi mon FBF 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. marie-line picard

    Courage les enfants!!!!
    Des gens malades qui cherchent du boulot, il y en a des tas. Encore trop peu parviennent à en trouver, mais nous sommes sûrs que VOUS, vous faites partie de ces derniers.
    Nous avons confiance en VOUS. Nous croyons en VOUS. Restez forts.
    De plus « la rencontre du troisième type » qu’a fait Rémy va vous rebooster encore plus.
    Toutes nos pensées vous accompagnent et vous soutiennent
    Bises à vous 4

    Michel et MLine

    J'aime

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :